Octobre, le moment où l’on est vraiment en cours, cela a commencé tranquillement et tout à coup le rythme s’est installé.  On réalise qu’il faut se mettre au travail.

Bien sûr, les prochaines échéances paraissent lointaines pour certains, avec des examens et des fins de semestre en janvier, ou encore plus loin, en juin… comme si c’était dans très longtemps !

Mais le temps passe vite et on se retrouve face à ce qu’on a repoussé en se disant “de toutes façons, j’ai encore des mois…puis des semaines…puis des jours…”

Entre temps, les concepts qu’il faut comprendre, les connaissances à acquérir s’amoncellent et finissent par paraître insurmontables.

Alors comment faire ? Quelques conseils pour se préparer le mieux possible
  • Viser à acquérir un rythme de travail régulier : cela rassure parce qu’on sait qu’on se donne du temps, qu’on va prendre des habitudes, qu’on ne sera pas dans l’angoisse de la dernière minute avec tout à faire.
  • Planifier son travail sur la semaine, le mois, de manière réaliste :  cela implique de tenir compte de l’ensemble de ses activités, qu’elles soient sociales ou sportives par exemple. Des imprévus arriveront, c’est normal, ils modifieront ce qui a été imaginé, et il faudra réadapter votre plan de travail.
  • Mettre en pratique ce que l’on a planifié, c’est-à-dire réaliser les tâches que l’on s’est attribuées. C’est le plus important. Les planifications les plus précises ne serviront à rien si elles restent lettre morte.

Ces trois conseils de base peuvent vous aider à vous organiser, pour commencer l’automne avec assurance et détermination !