ÉCOLES ET UNIVERSITÉS

Établissements scolaires et institutions de formation (HEP/EPFL/UNIL)

 

Pourquoi ?

Les enseignants rencontrent dans leurs classes des élèves qui ont des besoins particuliers. C’est le cas des enfants surdoués, de ceux qui ont un  trouble de l’attention, ou sont dyslexiques. Ils se demandent comment travailler avec eux au sein de leur établissement. Ils sont également sollicités par les parents, qui comptent sur eux pour encadrer le mieux possible leurs enfants.

Mon travail, en tant qu’intervenante à la HEP et dans les établissements scolaires, consiste à apporter aux enseignants en formation et en activité des concepts et des outils afin qu’ils puissent mieux gérer les difficultés qu’ils rencontrent avec ces élèves. Dans une seconde étape, les enseignants, à travers mon cours de formation continue, peuvent se concerter pour définir pour définir un projet d’établissement.  Ensuite, ils concrétisent et ajustent ce projet selon les besoins des élèves et leurs propres possibilités.

Pour le cours Euler, cours de mathématiques pour enfants très doués mis sur pied par l’EPFL, j’assure en tant qu’accompagnatrice pédagogique le suivi des élèves depuis la mise sur pied du cours en 2008.

Au sein du cours de formation continue de l’UNIL “Blooming Flowers », de 2011 à 2015, j’ai collaboré avec des médecins en tant qu’intervenante pédagogique auprès d’un large public: psychologues, médecins, éducateurs, ergothérapeutes, assistants sociaux, tous   intéressés à la thématique du trouble de l’attention, avec ou sans hyperactivité.

 

 

Comment ?

La formation que je donne au sein de la HEP a pour but de permettre aux enseignants de comprendre la thématique de la surdouance, de comprendre comment fonctionnent les élèves surdoués qu’ils peuvent avoir dans leur classe et de donner des pistes de travail au quotidien avec ce type d’élèves.

Dans le cadre du cours Euler, je retrouve régulièrement chaque enseignant pour un échange sur sa pratique au sein du cours. Je m’entretiens avec tous les élèves chaque année et suis à l’écoute des difficultés qui pourraient surgir, du fait que ces participants doivent mener de front leurs études et leur travail au cours Euler. Lorsque cela s’avère nécessaire, je recherche avec eux et leurs parents les solutions aux obstacles qu’ils rencontrent.

Dans le cadre du cours de formation continue « Blooming flowers », mon rôle a été d’animer un atelier sur la prise en charge pédagogique des enfants concernés par le TDA-H, dans une structure scolaire.